L'Association Interprofessionnelle d'Intervenants en matière de Maltraitance des Mineurs (ci-après l'AIIMM) s'est officiellement constituée en mai 1996. Réunissant des professionnels de différents domaines (pédiatrie, psychologie, psychiatrie, police, enseignement, éducation, travail social, protection des mineurs, droit, etc.), l'AIIMM a pour but d'appuyer l'intervention interdisciplinaire dans les cas de maltraitance des mineurs. Elle pourvoit à l'information du public, des autorités cantonales et judiciaires et des milieux spécialisés ainsi qu’à la formation des professionnels, par l’organisation régulière (le plus souvent annuelle) de conférences et des formations.

L’AIIMM a édité un protocole d’intervention qui est un essai de réponses brèves à quelques-unes des questions que chaque professionnel se pose lorsqu’il est confronté à une situation de maltraitance d’enfants mineurs. S’il est impossible de préciser les démarches à suivre pour des professionnels travaillant dans des contextes diversifiés, le respect d’un certain nombre de principes semble toutefois indispensable pour assurer une protection maximale aux enfants victimes ou risquant de l’être, ainsi que pour diminuer les éventuelles récidives.

L’AIIMM a constitué une structure à même d’appuyer l’intervention interdisciplinaire dans des cas de maltraitance des mineurs. L’ORME (Orientation et Réflexion en Matière de Maltraitance des Enfants) offre ainsi soutien et réflexion face aux décisions à prendre par les professionnels. Depuis sa création, l’ORME accueille mensuellement les professionnels confrontés à une situation délicate dans le domaine des maltraitances diverses dont les enfants de notre région peuvent être l’objet. L’ORME reçoit ces professionnels à leur demande et envisage avec eux les interventions possibles dans leur situation et en fonction de leurs moyens.

L’AIIMM s’est vue confier par l’Etat la gestion de la formation des intervenants de terrain (formation Charlotte Olivier). Celle-ci permet à des intervenants des différentes professions d’échanger, de prendre en compte les situations et de les dépister. 

 

 

Membres du comité :

Bendjelloul Yasmina
Responsable du secteur médico-psycho-socio-thérapeutique Fondation Pérène
2800 Delémont
yasmina.bendjelloul@perene.ch

Bogaru Alina
Pédiatre
2900 Porrentruy
bogarucab@gmail.com

Bugnon Geneviève
Procureure
2900 Porrentruy
genevieve.bugnon@jura.ch

De Marco Stéphanie
Educatrice
Fondation St-Germain
2800 Delémont
stephanie.demarco@stgermain.ch

Mamie Nicole
Educatrice en santé sexuelle et reproductive
nicole.mamie@bluewin.ch

Sangsue Janique
Psychologue FSP
janique.s@bluewin.ch

Zaugg Lucie
Assistante sociale
Service Social Régional
2800 Delémont
lucie.zaugg@ssrju.ch

 

 

 

Président(e) :

Monnot Gerber Emmanuelle
Chargée de prévention au Canton
Service de l'Enseignement
manu.monnot.gerber@bluewin.ch

 

Secrétaire – caissière :

à repourvoir
secretariat@maltraitance-mineurs.ch 

 

 

 Historique et statuts de l'association :

La maltraitance d’enfants mineurs a toujours existé et elle a toujours suscité des interrogations de la part des adultes. Depuis que des professionnels des disciplines juridiques, médicales, psychologiques, pédagogiques et sociales ont été sensibilisés à ce phénomène vu sous l’angle de la réalité des faits, et non plus sous un angle littéraire ou mythique, se pose la question des réactions que chacun doit avoir face au problème de la maltraitance de mineurs. En 1993, des travailleurs sociaux ont sollicité le concours du Procureur général de la République et Canton du Jura de l’époque, Arthur Hublard, qui a réuni un groupe de travail autour de ces préoccupations. Ce groupe interprofessionnel s’est structuré sous le nom de l’Association interprofessionnelle d’intervenants en matière de maltraitance des mineurs. L’association s’est constituée officiellement en mai 1996 ; elle a été reconnue d’intérêt public par la République et Canton du Jura en 2001.

L’AIIMM a édité un protocole d’intervention en mars 2000. L’évolution législative intervenue depuis cette époque tant sur le plan cantonal que communal a incité le comité à procéder à une première adaptation du protocole, en 2005 puis une deuxième en 2014.

Le comité de l’association a également mis en place dès 200XX un groupe interprofessionnel de conseil et de soutien en matière de maltraitance des mineurs, l’ORME.

logo-aiimm-fond

Nous contacter

Association Interprofessionnelle d'Intervenants en matière de Maltraitance des Mineurs

CP 2006
2800 Delémont 2

secretariat@maltraitance-mineurs.ch

Réalisation : NoPixel